[[langBar]]

Les tortues dans les Pyrénées-Orientales

Suivons la route des tortues dans les Pyrénées-Orientales et partons à la découverte de leur présence depuis des centaines de millions d’années. Déjà de nombreuses représentations dans les Pyrénées-Orientales en sont les témoins : tortues à l’état sauvage, vestiges de tortues (fossiles) et bien d’autres traces dans le patrimoine culturel.

À l’heure actuelle, 15 villes ont été répertoriées de Tautavel à Arles sur Tech.

Perpignan

Tortues fossiles : 

Un moulage de la célèbre « Tortue de Perpignan » fait partie des collections du Muséum d’Histoire Naturelle. Le fossile original de ce spécimen de Testudo perpignana a été découvert en 1885, sur le site paléontologique de Serrat d’en Vaquer. C’est l’espèce de tortue terrestre la plus grande ayant jamais existé. Elle est d’ailleurs caractérisée de « Tortue Monstre » par Albert Donnezan et Charles Depéret qui décrivent leurs recherches dans le livre « Les animaux Pliocènes du Roussillon » en 1890.

Un autre spécimen de la même espèce a été retrouvé en 2001 lors de fouilles archéologiques au Parc des sports du Moulin à Vent.

Gravure sur verre : 

Le dôme en verre du bâtiment « Aux Dames de France », place de Catalogne, est sérigravé par Patrick Loste de trois Tortues d’Hermann.

Tautavel, Canet-en-Roussillon, Amélie-les-Bains-Palalda et Reynès 

Tortues fossiles

Perpignan n’est pas la seule ville à avoir été autrefois le territoire de tortues ancestrales. Des fossiles de Tortues ont aussi été découverts à Tautavel, Canet-en-Roussillon, Amélie-les-Bains-Palalda et Reynès.

À Tautavel, le site préhistorique de la Caune de Arago est fouillé depuis 1964. Il a révélé des restes de faune, comme un morceau de carapace de Tortue d’Hermann actuellement à l’étude à l’Université de Montpellier. Ce fossile date de 450 000 ans,  comme l’Homme de Tautavel qui était un Homo Erectus européen ayant domestiqué le feu vers 400 000 ans.

Cela fait des centaines de millions d’années que les tortues ont conquis les mers, les rivières et les terres.

Grâce à des facultés d’adaptation exceptionnelles, elles ont su survivre à des climats changeants et des conditions de vie difficiles.

Aussi, elles ont survécu à des crises d’extinction de masse : l’extinction du Trias-Jurassique (il y a 200 Ma) avec la disparition de 75% des espèces marines et de 35% des familles animales, et l’extinction Crétacé-Tertiaire (il y a 66 Ma) qui a tué 50% des espèces.

Actuellement, la planète et ses habitants subissent ce que certains scientifiques nomment la « sixième extinction de masse », causée par le changement climatique et l’ensemble des activités humaines. Les Tortues y survivront-elles ? L’étude des fossiles nous en apprendra davantage.

Palau-del-Vidre et Saint-André : verrerie d'art

Palau-del-Vidre

L’activité verrière de Palau-del-Vidre remonte au XIIIème siècle. Les historiens supposent qu'un artisan verrier y aurait développé son activité et aurait été rapidement suivi par d'autres. Le nom de Palau-del-Vidre n'apparaîtra qu'en 1442, « Palacium vitri », le Palais du Verre. En 1994 est créée l'APAC, l'Association pour le Patrimoine, les Arts et la Culture du verre. Par le biais de cette association, un festival international du verre est organisé pour faire renaître cette activité qui fit, et qui fait aujourd'hui de Palau-del-Vidre l'une des capitales françaises du verre.

L’atelier communal des Artisans verriers témoigne de cette tradition par la création éblouissante de tortues en verre, entre autres objets. Des tortues en verre de cet atelier seront prochainement en vente à la Vallée des Tortues.

Saint-André

L’équipe des verriers de Saint-André réalise également des  produits uniques tels que des objets décoratifs, des bouteilles, des vases, etc. Parmi ces créations, des tortues en verre soufflé sont en vente à la boutique de la Vallée des Tortues.

Sorède

Objets d'art

Les réflexions des visiteurs venus à La Vallée des Tortues ont inspirés Marius Roux, artiste de passage, qui a créé par la suite une série de dessins humoristiques. Priscilla Beauclair a également peint de nombreux tableaux et panneaux. Et d’autres artistes sont à venir.

Un habitant de Laroque des Albères aujourd’hui décédé, a vécu en Afrique et a rapporté des tortues en bronze et deux panneaux de grenier à mil africains. Ces derniers sont en bois sculpté et sont exposés dans l’entrée de la Vallée des tortues.

Tortues vivantes

 Ayant pour objectif la préservation des espèces endémiques des Pyrénées-Orientales, seul département à compter 3 espèces différentes de tortues sur son territoire, le parc zoologique de La Vallée des Tortues s’installe aux portes de la Vallée Heureuse et compte aujourd’hui plus de 500 chéloniens.

Grotte

La « Grotte de la Tortue » dans la Vallée des la Massane est un abri sous roche en forme de tortue. Les silex et objets découverts dans cet abri  ont été remis au musée d'archéologie et du patrimoine de Céret.

Laroque des Albères

Ferronnerie d'art

Etienne Besse, artisan de Laroque-des-Albères, a travaillé le fer forgé au marteau afin de créer une magnifique tortue en fer d’un mètre de haut et 1,5 mètre de long. Cette tortue est exposée à la Vallée des Tortues. D’ici quelques mois, elle devrait être placée sur un rond-point de Saint-André.

Saint-Génis-des-Fontaines

Sculpture

L’abbaye bénédictine de St-Génis-des-Fontaines fut construite en 780 pour honorer Saint Génis, martyr d’Arles mort en 303. Détruite puis rebâtie au cours du IXème siècle, elle connaîtra ensuite un développement continu durant le Moyen-Âge avec, par exemple, la construction du cloître au XIIIème siècle.

Sur l’une des sculptures des chapiteaux, il est possible d’apercevoir une représentation de la faune locale avec une truite, une chouette, un rat et une tortue. Cette tortue est une tortue d’eau douce, très probablement une Émyde lépreuse, Mauremys Leprosa, qui vit encore dans certains cours d’eau du département.

Interprétation : 

Tout d’abord, la carapace représenterait le dôme et les quatre pattes les galeries de l’église. De plus, la tortue symbolise la force tranquille, chère aux moines, car même si elle se déplace avec lenteur, sa carapace lui permet de résister aux attaques. L’image de la tortue renvoie donc à la sécurité du cloître.

Céret

Grotte

Le mobilier retrouvé dans la Grotte de la Tortue (La Cova de la Tortuga) dans la vallée de la Massane est conservé à la Maison du Patrimoine Françoise Claustre à Céret.

La Cova de la Tortuga (la grotte de la tortue) est un petit abri granitique situé dans la vallée de la Massane, prés du hameau de la Pave. Des fouilles archéologiques ont été réalisées en 1957 et 1958 par Roger Gruau.

La première occupation humaine date du Néolithique final (il y a environ 4000 ans) et se poursuit au Chalcolithique. Du matériel du Bronze moyen ainsi que du mobilier protohistorique du Bronze final et du premier âge de Fer a été aussi reconnu et peut être mis en relation avec la nécropole tout proche de la Pave.

Collioure

Peinture

Le peintre Henri Matisse (1869-1954) a vécu et peint à Collioure entre 1905 et 1914. Il réalisa des peintures aux couleurs pures et vives, et devint le précurseur du Fauvisme, mouvement inaugurant l’Art moderne qui aura une influence considérable sur l’art de tout le XXème siècle et au-delà. Il a peint les « Baigneuses à la tortue » en 1908.

Interprétation :

D’après l’analyse de Christine Cayol (Arts Magazine n°2 Juillet-Août 2005, page 119), les trois femmes réagissent différemment face à la Tortue. L’une semble avoir peur, debout elle se tient à l’écart, « c'est l'imagination qui est la meilleure complice de nos anxiétés ». La femme assise semble avoir moins peur mais reste méfiante. « Peur de souffrir, peur d'aimer, peur de l'autre ? Peur, surtout, de se risquer ». La troisième femme n’a pas peur et prend une position qui lui permet de rentrer en contact avec l’animal. Un mouvement de transformation qui la rapproche de la Tortue. « C'est ce mouvement de transformation qu'il faut en soi-même opérer dès que l'on entre en relation avec l'autre ».

Port-Vendres

Sculpture

L’obélisque de Port-Vendres est le premier monument de France construit à la gloire de Louis XVI. La colonne s’élève à 100 mètres au dessus du niveau de la mer. Sa base est soutenue par quatre tortues marines, originellement en bronze, représentées ici comme des animaux cosmophores, c’est-à-dire qu’elles portent la Terre sur leur dos. La base en était ornée d'inscriptions citant les avantages que le port présentait à toutes les nations et la reconnaissance que ces nations devaient au monarque français. Au sommet de l’aiguille, un globe coiffé d’une fleur de lys achève le symbolisme.

Banyuls-sur-Mer

Tortues vivantes

À Banyuls-Sur-Mer vit une population d’une centaine de Tortue Émyde Lépreuse, Mauremys leprosa. Dans la Réserve marine de Banyuls on peut apercevoir la Tortue verte, Chelonia mydas.

L'Émyde lépreuse est l'une des deux espèces de tortues d'eau douce des Pyrénées-Orientales. On retrouve l’Émyde lépreuse principalement à l’Ouest de la Méditerranée et sur le bord Nord-Ouest de l’Afrique. Elle a été découverte en 1912 par Schweigger qui lui a donné son nom en raison de sutures infectées entre les écailles qu’il prit pour de la lèpre.

Arles-sur-Tech

Sculpture

Construite au début du XIIème siècle pour desservir les mas éloignés de l'abbaye, l'église Saint Sauveur d'Arles-sur-Tech abrite un bénitier au fond duquel une tortue est sculptée.

Interprétations :

La première se rapporte à la présence de l’Émyde lépreuse dans les cours d'eau autour d'Arles au Moyen-Âge. La tortue était même parfois consommée comme un met raffiné. Aussi, la tortue était déjà réputée à travers le monde pour incarner de nombreux mythes comme l’incarnation du monde qui voudrait que sa carapace représente la voute céleste et son plastron la Terre.

Dictionnaire

Utilisation des cookies sur ce site

Les cookies sont nécessaires pour le bon fonctionnement de ce site !

Conformément à la loi, nous vous informons qu'afin d'améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver les informations de connexion et fournir une connexion sûre, collecter les statistiques en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et adapter le contenu à vos centres d'intérêt. Cliquez sur `Accepter et continuer` pour accepter les cookies et poursuivre directement sur le site ou cliquez sur `Cookies & Traceurs: que dit la loi ?` sur le site de la CNIL.


ACCEPTER ET CONTINUER En savoir plus...